Confessionnal-X

Elle nous pose souvent « un cas », plus ou moins pressant. Elle nous inflige parfois « un examen », plus ou moins douloureux.

La conscience est cette petite voix intérieure dont se font écho les manuels de catéchisme tout particulièrement à l’approche de la semaine sainte, puisque le sacrement de pénitence nous invite à ouvrir notre cœur, dans un dialogue intime, franc et direct avec Jésus.

Dans un poème épuré de toute religiosité, le conteur provençal Jean Aicard explique aux enfants les vertus expiatrices de la conscience, qu’il suffit d’écouter pour être apaisé.

Ainsi statue notre for intérieur, ce tribunal de l’âme qui n’est pas avare de témoignages avant de livrer son jugement. Il approuve les bonnes actions, condamne les mauvaises. Il nous aide surtout à mettre en éveil nos instincts bienveillants et désintéressés. Tout ce que l’Esprit saint n’oublie jamais de nous souffler, dans le secret de la confession et dans le recueillement de la prière.

JG

Ma conscience

On sait toujours quand on fait bien,

Jean, une voix parle en toi-même,

C’est la voix de quelqu’un qui t’aime,

Car son bon conseil, c’est le tien.

 

Écoute-la, la voix secrète,

Mon fils, la voix du bon conseil :

Elle veille dans ton sommeil

Et partout, elle est toujours prête.

 

Sais-tu, Jean, quelle est cette voix

Qui te félicite ou te gronde ?

Qui parle au cœur de tout le monde,

Qui, dans la nuit, dit : « Je vous vois ! »

 

C’est « Conscience » qu’on la nomme

C’est l’écho, dans nos cœurs resté,

D’un conseil souvent répété

De notre père, en honnête homme.

 

C’est un cri de mère à genoux,

Nous suppliant de rester sages !...

La conscience a les visages

De nos pères vivants en nous.

 

C’est le souvenir d’un bon livre,

Expérience d’un ancien,

Et qui nous dit que « faire bien »

C’est avoir du bonheur à vivre.

 

Jean AICARD — Livre des Petits (Paris, Ch. Delagrave, 1886)

 

AVT_Jean-Aicard_4533

À propos de l'auteur, Jean AICARD, (1848-1921) Cf. le lien vers un site ad hoc

http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/jean-aicard