Mi-careme

« Être en quête de sens », l’expression est à la mode dans notre monde où l’immanence matérialiste croit triompher de la transcendance, où nous autres chrétiens sommes souvent perçus comme de gentils marginaux idéalistes.

Et pourtant, au moment où le Pape François prône la nouvelle évangélisation celle qui requiert le « courage d’aller à contre-courant, à se convertir des idoles vers l’unique vrai Dieu », en puisant dans « le langage de la miséricorde, fait de gestes et d’attitudes avant même que de paroles », les manuels de catéchisme de jadis nous invitent à un retour aux sources, là où la vie de l’enfant découvre le bien-être que procure la pratique de la religion.

Que fait un bon chrétien ? Comment sanctifier la journée ? Pourquoi apprendre le catéchisme ? Autant de questions naturelles qui reçoivent des réponses de bon sens. Quelle meilleure façon pour nous, en cette mi-Carême, de redécouvrir le sens profond de notre Foi, notre cheminement vers Pâques, et la joie que la Grâce nous procure d’aller à contre-courant… Être témoin du Christ plutôt que céder à « l’esprit du monde. »

JG

Mi-careme-A

 Source — PIERRE (Monseigneur l’Évêque) — Petit catéchisme à l’usage du diocèse de Nevers (Nevers, Imp. Cath. Cloix Éditeur, édition revue et corrigée,  1901)

Mi-careme-B

 Sourrce : QUINET (Chanoine) — Explication simple et pratique de mon Catéchisme (Paris, Librairie L’École, 1938, Illust. Pierre ROUSSEAU)

Mi-careme-C

Source : Abbé L. de C. — Je crois en Dieu - L'enseignement religieux en 400 images (Paris, Librairie des Catéchismes, 1906)

Credo-