Isaie-01

Premier dimanche de l’année liturgique, l’Avent vient à point pour inaugurer la rubrique FÊTES qui compte au menu de ce blog historiographique.

Curieusement, les manuels de catéchisme de jadis évoquent assez rarement cette fête, sans doute parce qu’elle ne se prête guère à l’image. Pour la plupart, ils préfèrent mettre en scène la Visitation, en support iconographique du Magnificat.

En revanche, les manuels consacrés à l’histoire de l’Église ou aux leçons de choses religieuses veillent à expliquer les fondements de l’Avent au regard de sa dimension théologique.

En guise d’exemples, retenons deux extraits de livres venant étayer notre propos.

Le Carême de la Saint-Martin

« Quatre semaines avant Noël commence l’Avent, c’est-à-dire le temps consacré par l’Église pour se préparer à célébrer dignement la fête de l’avènement de Jésus-Christ. La durée de l’Avent a beaucoup varié : sous Charlemagne, l’Avent était de quarante jours, et comme il commençait à la Saint-Martin et que l’on jeûnait tous les jours, cette période s’appelait le Carême de la Saint-Martin. »

Source : LÉVY (Albert) — La Légende des mois (Paris, collection Bibliothèque des écoles et des familles, Librairie Hachette & Cie, 1879)

Quatre dimanche en mémorial de quatre mille ans

« L’Avent (arrivée) commence l’année chrétienne. L’Avent est destiné par l’Église à la préparation aux fêtes de Noël. C’est un temps de pénitence et de saints désirs. Établi à Rome, l’Avent a été admis en France au VIIIe siècle ou au IXe siècle, lorsqu’on y reçut le rite romain.

L’Avent comprend quatre dimanches, mémorial sacré des quatre mille ans qui ont précédé la venue du Messie. On distingue trois avènements du Sauveur : l’historique, ou sa naissance dans la crèche ; le spirituel et mystique, ou sa venue dans nos âmes par la grâce ou l’Eucharistie ; le glorieux, quand, à la fin des temps, il viendra juger le monde.

En remerciant le Seigneur du premier, tout fidèle doit le prier d’accomplir en lui le second, et se préparer au dernier par une vie de foi et de bonnes œuvres. »

Source : FATIEN (B.) & SYNAVE (R.P. Paul) — Histoire de l’Église (Paris, Librairie A. Hatier, 19e édition, 1938)

Visitation-01

Jadis, rares étaient les manuels de catéchisme qui expliquaient la signification de l’Avent. Par l’image, ils concentraient la leçon sur la Visitation mettant en scène la Vierge Marie enceinte…

Source : Abbé L. de C. — Je crois en Dieu - L'enseignement religieux en 400 images (Paris, Librairie des Catéchismes, 1906)