Confession-08B

Le confessionnal ne serait-il qu’un vieux meuble relégué au musée du folklore catho ?

Quelque peu désuète aujourd’hui, son image tenait jadis une place de choix dans les manuels de catéchisme, pour illustrer l’instant solennel, tellement intimidant, où l’enfant se présente au prêtre pour confesser ses péchés.

Une odeur pesante mêlant poussière et encaustique, le craquement sinistre du bois de chêne au moment où le paroissien s’agenouille, le claquement sec du clapet en bois qui s’ouvre, un visage impassible jaillissant de la pénombre derrière une étrange fenêtre grillagée, une voix grave à la distance caverneuse : le confessionnal participe à une poésie pénitentielle dont l’absolution marque le point d’orgue du soulagement.

Loin de cette ambiance sépulcrale, les mots se veulent désormais plus rassurants, moins mortifiants surtout : le sacrement « de pénitence » est devenu sacrement « de réconciliation ». Et la miséricorde s’en sort magnifiée.

« Ni teinturerie ôtant les tâches du péché, ni séance de torture infligeant des coups de bâton, la confession est la rencontre avec Jésus au cours de laquelle on touche du doigt sa tendresse », nous rappelle le pape François, « mais il faut s’approcher du sacrement sans tromperies ni demi-vérités, avec douceur et joie, confiants et armés de la bienheureuse honte, la vertu de l’humble qui nous fait reconnaître pêcheur. »*

Bien moins qu’une épreuve afflictive, la confession permet de caresser la grâce de la miséricorde, en écho à la compassion de Jésus : « Venez à moi, vous tous qui ployez sous le fardeau et moi je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et recevez mes leçons, car je suis doux et humble de cœur. » (Matthieu, 11, 25-30).

Alors Jésus nous attend pour nous pardonner, avec cette tendresse lumineuse qui ressemble si peu à l’obscurité lugubre du confessionnal, embaumé du parfum de l’encaustique, à défaut d'odeur de sainteté.

*Méditations quotidiennes du Pape François – Homélies du matin à la Chapelle de la Maison Sainte-Marthe (Paris, Bayard Éditions, 2013)

Confession-05A 

Source : PRIGENT (Chanoine) — Mon catéchisme illustré - cours moyene et supérieur (Paris, Libraire Saint-Joseph, s.d.)

Confession-06 

Confession-07

Source : QUINET (Chanoine) — Mon joli petit catéchisme —

Première initiation chrétienne des petits de 6 à 8 ans par la méthode évangélique — (Paris, Librairie L’École, Illust. Pierre ROUSSEAU, 1934)